L’équipe du STEEN vous souhaite de joyeuses fêtes.

Cette année n’a pas été une partie de plaisir pour nos membres. Plusieurs débats avec la compagnie ont impacté directement sur le moral et la vie de famille de nos membres. Notamment CCD/CCS, les paies négatives, le litige sur la rémunération et j’en passe. Toutefois, 2022 n’a pas été qu’une année négative, certains départements ont eu droit à de bonnes relations de travail et nous avons aussi recommencé à nous rassembler notamment le 5 à 7 de novembre qui nous a permis de souligner certains retraités qui avaient été laissés pour compte. Nous invitons nos membres, pour qui l’année fut plus douce, à être conscient, compréhensif et solidaire envers les départements qui l’ont vécu plus difficilement, le vent pourrait changer de direction. C’est pourquoi nous espérons que vous profiterez au maximum du temps des fêtes afin de vous ressourcer auprès de vos proches et relaxer en bonne compagnie. Nous vous souhaitons une année 2023 à la hauteur de vos attentes et nous travaillerons fort afin d’y arriver.

Sincèrement vôtre,
Votre comité exécuitf

Qui somme nous?

Le premier syndicat créé, avant de devenir le syndicat actuel, a été celui de la centrale d’îles-Malignes. Le syndicat actuel est né de la fusion de tous les petits syndicats des centrales hydroélectriques d’Alcan du secteur nord. Ce syndicat fut reconnu par le ministère du travail seulement en mars 1948.

Nous représentons les employés cols bleus des centrales, Îles-Malignes, chute à la Savane, chute du diable et de chute des Passes, ainsi que les employés du centre de contrôle du réseau.

En plus, nous sommes fusionné avec les syndicats des cols blancs, qui représente tous les employés cols blancs des installations d’Énergie électrique, de Shipshaw, jusqu’à la centrale de chute des Passes.

Que fesont nous?

Un syndicat a toujours comme objectif de représenter ses membres, de les défendre et de faire respecter sa convention collective de travail.

Nous, en plus, nous avons toujours tenté de maintenir un juste retour pour la région et pour le Québec.

Nos enjeux

Chaque négociation, ou période entre ces négociations, représentent leurs lots d’enjeux en tant que syndicat.

Depuis l’achat par Rio Tinto de l’entreprise Alcan, ceux-ci veulent augmenter au maximum leur valeur. Normal diront certains, mais cette augmentation ne doit pas se faire sur le dos des travailleurs et encore moins sur le dos d’une région.

Donc les enjeux que nous vivons présentement et qui seront sûrement au cœur de nos négociations à venir concernent principalement les emplois. Vous verrez que le total des emplois pour les alumineries en région a diminué de beaucoup.

Pourtant, les aides ou « rabais » consentis par nos gouvernements, eux, n’ont cessé d’augmenter, sans nécessairement avoir des engagements concrets de l’entreprise. Nous dirions même que ces engagements ont diminué depuis les dernières négociations de contrat entre le gouvernement et Rio Tinto, mais nous n’irons pas trop en détail là-dessus.

Articles récents